Temps de lecture : 3 minutes

Les voyages à l’étranger offrent une opportunité d’exploration et d’aventure, mais ils comportent aussi des défis, notamment en ce qui concerne la protection contre les moustiques. Ces insectes peuvent être porteurs de maladies graves comme la dengue, le paludisme, le virus Zika et le chikungunya. Il est donc crucial de savoir comment éviter les piqûres et se protéger efficacement lors de vos déplacements.

Comprendre les moustiques et leurs dangers

Les moustiques sont des insectes nuisibles qui se reproduisent dans des zones humides. Les femelles, en particulier, sont celles qui piquent, car elles ont besoin de sang pour développer leurs œufs. Différentes espèces de moustiques sont actives à différentes heures de la journée et dans divers environnements. Par exemple, l’Aedes aegypti, porteur de la dengue et du virus Zika, pique principalement pendant la journée, tandis que l’Anopheles, porteur du paludisme, est plus actif la nuit.

Comment se préparer avant le voyage ?

Avant de partir en voyage, il est essentiel de se renseigner sur les risques de maladies transmises par les moustiques dans votre destination. Les centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) fournissent des informations actualisées sur les risques sanitaires régionaux.

  • Vaccinations et médicaments prophylactiques : Certains pays exigent des vaccinations spécifiques ou des traitements préventifs pour des maladies comme la fièvre jaune ou le paludisme. Consultez un médecin ou une clinique de voyage pour obtenir les vaccins nécessaires et des prescriptions pour des médicaments prophylactiques.
  • Équipement et vêtements : Investissez dans des vêtements imprégnés de perméthrine, une substance répulsive pour les moustiques. Portez des chemises à manches longues, des pantalons longs, des chaussettes et des chaussures fermées, surtout lors des sorties en soirée ou dans des zones boisées.

Pendant le voyage

Pendant votre séjour, plusieurs mesures peuvent être prises pour minimiser le risque de piqûres de moustiques.

  • Utiliser des répulsifs : Appliquez des répulsifs contenant du DEET, de l’icaridine ou de l’huile d’eucalyptus citronnée sur la peau exposée. Les répulsifs doivent être appliqués après la crème solaire pour une efficacité optimale.
  • Installer des moustiquaires : Dormez sous une moustiquaire imprégnée d’insecticide, surtout si vous séjournez dans des zones rurales ou des régions où le paludisme est endémique. Assurez-vous que la moustiquaire est bien fermée et exempte de trous.
  • Éviter les zones à risque : Les moustiques prolifèrent dans les zones stagnantes et humides. Évitez de rester près des marécages, des lacs et des rivières, surtout au crépuscule et à l’aube, moments où les moustiques sont les plus actifs.
  • Utiliser des climatiseurs et ventilateurs : Les moustiques sont moins actifs dans des environnements frais. Utilisez la climatisation dans les chambres d’hôtel et les ventilateurs pour créer un environnement moins favorable aux moustiques.

Comment traiter les piqûres de moustiques et prévenir les maladies ?

Malgré toutes les précautions, il est possible de se faire piquer. Voici comment traiter les piqûres et surveiller les symptômes de maladies potentielles.

  • Traitement des piqûres : Lavez la zone piquée avec du savon et de l’eau pour réduire le risque d’infection. Utilisez une crème à base d’hydrocortisone ou un antihistaminique pour soulager les démangeaisons et l’inflammation.
  • Surveiller les symptômes : Certaines maladies transmises par les moustiques, comme le paludisme, peuvent présenter des symptômes plusieurs jours, voire semaines, après l’exposition. Soyez attentif aux symptômes tels que la fièvre, les maux de tête, les douleurs articulaires et musculaires, et consultez un médecin immédiatement si vous en présentez.
  • Consultation médicale : Si vous êtes dans une zone où le risque de maladies transmises par les moustiques est élevé, consultez un professionnel de la santé pour toute fièvre ou symptôme inhabituel, même après votre retour.

Voyager à l’étranger ne signifie pas forcément s’exposer aux dangers des moustiques. Avec une bonne préparation, des mesures préventives et une vigilance constante, il est possible de minimiser les risques et de profiter pleinement de votre voyage. Renseignez-vous sur les risques spécifiques à votre destination, investissez dans des équipements de protection, et adoptez des comportements sécuritaires pour passer des vacances en toute sérénité, loin des piqûres de moustiques.

Leave a comment