Commencez votre régime alimentaire bio immédiatement!

De nos jours, le bio est devenu ancré dans le quotidien de la quasi-totalité des gens. On opte de plus en plus  à manger bio. Ainsi, le marché des produits naturels se porte très bien et progresse partout dans le monde.

Vous voulez savoir les motifs qui ont abouti à un tel succès ? Est-il vrai que l’alimentation bio porte du bien à la santé ? Comment choisir  alors ses produits bio ? Suivez bien alors cet article pour avoir toutes les réponses.

Consommer des produits naturels  réduit le risque de cancer

Les personnes qui recourent régulièrement à des aliments bio peuvent réduire de 25 % leur risque de cancer  au moins par rapport aux personnes qui en consomment moins souvent, affirme une étude épidémiologique menée sur plus de 68 000 personnes et réalisée par une équipe de l’Institut national français de la recherche agronomique. Bien que les auteurs de ces travaux n’ont pu pas révéler le lien de cause à impact de cette réduction du risque, ils ont proposé quelques hypothèses à titre d’explication :

La présence de résidus de pesticides synthétiques est quasi fréquente etils sont plus présents à des doses élevées dans les aliments issus de l’agriculture conventionnelle, comparés aux aliments bio.

 « Toutes les études ayant testé l’impact d’un régime ‘bio” sur les teneurs urinaires en résidus de pesticides ou métabolites (résidus issus d’une molécule transformée par le métabolisme) sont cohérentes et montrent leur effondrement après l’administration d’un régime 100% ‘bio’ », révèle le Dr Kesse-Guyot.

Les aliments naturels sont plus riches en micronutriments qui diminuent le risque de cancer : antioxydants, caroténoïdes, polyphénols, vitamine C et bons gras. Ils sont également bons pour réduire le risque d’attrapper d’autres maladies dangereuses.

Y a-t-il d’autres bienfaits des aliments bio sur la santé ?

Outre la diminution du risque de cancer,  il existe d’autres bienfaits santé.

« Plusieurs études font état d’un moindre risque d’atopie/allergie chez les enfants ayant un régime alimentaire ‘bio’. D’autres travaux ont par ailleurs conclu à un risque réduit de pré éclampsie chez les femmes enceintes consommant des aliments bio », confirme une spécialiste en épidémiologie nutritionnelle.

Tous ces avantages santé attribués à l’alimentation des produits naturels sont néanmoins à nuancer parce qu’il  semble que les consommateurs de bio ont généralement une hygiène de vie plus saine que les autres, ce qui est un facteur qui se présente assez important dans la prévention de certaines maladies.

« Des travaux scientifiques ont montré que les adeptes du bio ont des modes de vie globalement plus favorables à la santé que la population générale moyenne concernant le tabac, l’alcool, l’activité physique mais aussi le régime alimentaire dans sa globalité : consommation plus élevée de produits végétaux, consommation de céréales complètes et de noix, etc. Si ces facteurs ne sont pas considérés quand on étudie le rôle du bio sur la santé, ils peuvent expliquer une partie des résultats. Dans notre étude1 nous avons ‘ajusté’ c’est-à-dire regarder tout étant égal par ailleurs sur les modes de vie (activité physique, tabac, alcool) et alimentation”, explique le Dr Kesse-Guyot.

Comment choisir son alimentation bio ?

Il existe actuellement deux types de bio, le « technique » et « l’éthique ». Le bio technique est celui que disposé le plus couramment,  dans les magasins et les  grandes surfaces. Certes vous avez remarqué tous les géants de la distribution proposent quasiment leur propre marque de produits bio.

 » Ses caractéristiques : il es produit à grande échelle, autrement dit de façon industrielle. C’est d’ailleurs pour cela qu’il est moins cher. Mais iln’est pas de mauvaise qualité inclut de nombreux contrôles de qualité. Les grandes enseignes sont globalement en difficulté (concurrrence d’internet…) et affichent une croissance à deux chiffres sur le bio. Voilà pourquoi elles ne peuvent plus se permettre de commercialiser du bio qui ne serait pas conforme à la réglementation »  affirme  Laurent Chevallier, médecin nutritionniste.

Concernant le bio éthique dit traditionnel,  il est généralement délivré à petite échelle par de petites entreprises qui prennenet en charge une responsabilité sociale non seulement envers leurs employés, mais également par rapport à l’environnement.

 « Evidemment ce type de bio est un plus cher et il est aussi moins autocontrôlé, les petits sociétés n’ayant pas toujours les moyens de financer des analyses de leur produits. Et bien que les organismes certificateurs procèdent aussi à des contrôles, ils ne le font que de façon espacée. » révèle le médecin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *