La contracture des muscles, causes, symptômes, traitement et prévention !

La contracture des muscles est une défaillance musculaire, peu grave, mais douloureuse et gênante due à une trop grande sollicitation du muscle par rapport à l’habitude, ou une activité sportive trop intense. Elle apparaît généralement dans les cuisses, les mollets, les fesses, les gouttières vertébrales. 

On parle de contracture musculaire lorsqu’un muscle subi une contraction involontaire et non contrôlée d’un certain nombre de fibres musculaires ou d’un groupe de muscles. Elle survient principalement chez les personnes qui pratiquent une activité sportive régulière ou ponctuelle. Contrairement à la crampe qui est douloureuse et rapide, la contracture peut durée beaucoup plus longtemps. La contracture est en réalité un phénomène physiologique naturel qui permet la modification de la longueur du muscle et ainsi provoquer le mouvement d’un membre. Mais lorsque cette contracture devient douloureuse, involontaire et permanente, elle devient pathologique et signe la souffrance musculaire due à une sur utilisation et alerte sur un épuisement par dépassement des résistances physiques du muscle.

Quelles sont les causes des contractures musculaires

Les causes de contractures musculaires sont diverses même si, dans la majorité des cas, elle se produit lors d’un effort physique particulièrement intense. En effet, elle peut provenir d’une contraction réflexe qui vise à protéger le muscle à la suite d’un étirement important ou  à un mécanisme de défense, généré par un torticolis, une entorse, etc.
Mais une contracture peut également révéler un déséquilibre électrolytique avec des troubles relatifs, notamment aux ions calcium, potassium et magnésium. 

Quels sont les symptômes d’une contracture musculaire ?

La douleur constitue la principale manifestation de la contracture musculaire. Cependant, elle être aiguës ou chroniques (torticolis, inconfort au niveau du dos, courbatures, raideur,…) lorsque la douleur est persistante. Un muscle contracturé est raccourcit. La palpation permet de ressentir une zone indurée, voire de véritables cordes au sein du muscle. Chaque mouvement ou étirement entraînant l’action du muscle concerné est limité et particulièrement douloureux.

Quel traitement en cas contracture musculaire ?

Un muscle contracturé doit nécessairement être mis au repos. Pour décontracter le muscle, on préconise de mettre du chaud pendant 20 à 30 minutes sur la contracture pour décontracter le muscle (avec une bouillotte ou une serviette chaude) puis de masser le muscle ou de faire des étirements. La pommade massimol composée essentiellement d’huiles essentielles appliquée en massage peut s’avérer très utiles puisqu’elle a des propriétés à la fois antalgiques, anti-inflammatoires et myorelaxantes. Elle contribue grandement à détendre les fibres musculaires et permet d’apaiser rapidement la douleur. 

Comment éviter les contractures musculaires ?

L’effort physique brutal et intense est la cause principale des contractures musculaires, la prévention consiste à s’échauffer systématiquement avant toute activité physique importante. De cette manière, les muscles sont préparés à la charge de travail qui va leur être demandée. Il est également primordial d’adapter son effort à son niveau physique. De plus, une alimentation appropriée, et une bonne hydratation avant, pendant et après une activité sportive permet aux muscles de disposer des nutriments dont ils ont besoin pour être mobilisés et bien récupérer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *