Amandes d’abricots : à consommer dans les règles.

Depuis plusieurs années, la lutte contre le cancer est acharnée depuis qu’on sait que cette maladie fait ravage dans le monde actuel. Chimiothérapie, ablation des cellules cancéreuses, recherches acharnées des scientifiques les plus brillants, tout y passe. Mais qu’en serait-il si un aliment particulier pouvait nous sauver la vie ?

Qu’est-ce qu’une amande d’abricot ?

Une amande d’abricot  se trouve à l’intérieur du noyau d’abricot. Il en existe deux types, les amandes d’abricots douces, issus des abricots sucrés et plantés et les amandes d’abricots amères issus des abricots sauvages. Ce sont ces derniers qui poussent dans la vallée de Hunza dans l’Himalaya (appelée la vallée des immortels) dont les peuples n’ont jamais eu de cancer et c’est là qu’on les a découverts. Ces amandes amères viennent d’une tout autre variété sauvage d’abricots, autres que ceux que nous cultivons. Ces amandes sont une source incomparable de vitamine B17 ou amygdaline qui est une sorte d’anti-cancer.

Les vertus des amandes d’abricots amères

L’amande d’abricot douce est bénéfique pour la santé, mais celle qui est amère est reconnue pour être plus vertueuse. En effet, les amandes d’abricots amères en une très forte teneur en vitamine B17 qui est certainement connue pour être un anti-cancer. C’est ce qui fait la particularité de ce dernier. Ensuite, il y a d’autres nutriments non négligeables qui assurent une bonne santé en général : magnésium, phosphore, potassium, iode, des acides aminés et tant d’autres. C’est pour cette raison que les amandes d’abricots amères certifiées 100 % biologiques et qui viennent de la vallée de Hunza sont prescrites comme des compléments alimentaires efficaces et c’est aussi l’une des raisons pour laquelle, elles sont onéreuses.

La controverse dans le cyanure d’hydrogène

Effectivement, la vitamine B17 contient du cyanure d’hydrogène et il va sans dire que c’est un élément toxique qui peut être fatal à l’être humain. Après la révélation de cette information, il y a eu une chute dans la consommation d’amande d’abricot amère. Ceci dit, le fait que les amandes d’abricots ont été certifiées comme anti-cancer a dû faire baisser significativement les consultations médicales et c’est là une petite facette de l’histoire. En effet, le cyanure d’hydrogène contenu dans la vitamine B17 se trouve être en infime quantité qui ne peut pas être fatale pour un humain, car des enzymes de notre corps sont capables de les neutraliser. Mais il faut savoir que le cyanure d’hydrogène est une composante attachée à la molécule de vitamine B17 et elle ne se libère que si la molécule est dégradée. Pour dégrader la molécule en question, il faut une enzyme spéciale contenue dans les cellules cancéreuses et c’est là que l’histoire s’empire. La prise se fait donc en prévention et surtout pas pour guérir le cancer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *